Françoise Haffray

Françoise Haffray est née en 1946. Elle se souvient de son enfance comme d’un moment heureux et insouciant au milieu de ses frères et sœur. Après ses études, elle devient institutrice, métier qui la passionne malgré les difficultés rencontrées en Seine-Saint-Denis. Elle voyage beaucoup et tombe sous le charme de l’Andalousie où elle décide d’y vivre avec sa famille. Elle enseigne le français dans un collège proche de Malaga où ses méthodes innovantes sont appréciées tant par les élèves que l’équipe pédagogique. Voilà 35 ans qu’elle a quitté l’Espagne et pourtant certains de ses anciens élèves correspondent encore avec elle ! De son long séjour en Espagne elle a gardé le goût des couleurs et des senteurs, sa joie de vivre et le sens de l’accueil.

Revenue en France, elle renoue avec la vie parisienne, retrouve ses ami(e)s d’autrefois. Le temps estompera peu à peu sa rupture dramatique avec le pays de ses amours. Réinsertion difficile dans une France qui n’a pas, à ses yeux, évolué dans le bon sens. Elle ne souhaite pas reprendre son métier d’enseignante et c’est vers les relations internationales qu’elle orientera sa carrière, ce qui lui permettra de voyager encore et de mettre à profit ses connaissances linguistiques. Dix ans avant la retraite, lasse de Paris et de ses tracas, Françoise HAFFRAY décide de s’installer en province et elle se retrouve en poste dans la région de Nantes. Le poste est loin de lui plaire mais lui permet toutefois de vivre dans une tranquillité toute relative et dans un environnement calme, au bord de l’Atlantique.

Après une vie agitée, la retraite arrive, elle trouve enfin le temps d’écrire.

Tous les livres de  Françoise Haffray sont disponibles en cliquant ici…

René Raimbau

Passionné de littérature depuis son adolescence, René Raimbau lit les plus grands auteurs (Marcel Proust – Guy de Maupassant – Flaubert – Gide…) avant de se lancer lui-même dans l’écriture. Il publie tout d’abord des poésies dans les cahiers de La Baule (revue littéraire et artistique) et enchaîne avec plusieurs nouvelles éditées dans diverses revues. Encouragé après avoir obtenu un prix Georges Simenon aux Sables d’Olonne, il sort son premier roman La photo dédié à son meilleur ami disparu.  Âgé de 41 ans en 1993, il ne cesse plus d’écrire et enchaîne avec deux autres ouvrages. C’est ainsi que paraissent Dernier séjour en presqu’île (histoire d’amour qui traverse le temps) et L’enfant qui marchait au pas (témoignage d’un ancien enfant de troupe). Aujourd’hui à la retraite, il se consacre entièrement à l’écriture en abordant des sujets multiples. C’est ainsi qu’en 2014 et 2015 paraissent trois autres livres : Faiblesses passagères (recueil de nouvelles érotiques), L’envol du corbeau (intrigue policière) et Regarde les filles danser (inspiré d’un voyage à Venise).

Après une incursion dans le passé avec L’ombre blanche de la côte, l’auteur met sa plume au service du cinéma et propose un polar pour cinéphiles avec Le festival de M. Hublot. Puis il surprend ses lecteurs avec Un amour de jeunesse (une réflexion sur l’âge). Après avoir conté l’étrange histoire d’un écrivain maudit par ses contemporains, dans Les livres mystérieux, René Raimbau développe le thème de l’amitié avec Les disparues de la presqu’île. Enfin, il écrit Le fantôme de la bibliothèque en mémoire de sa vieille école du Croisic reconvertie en bibliothèque, jusqu’à l’ouverture récente d’une médiathèque dans de nouveaux locaux.

Tous les livres de René Raimbau sont disponibles en cliquant ici…

Consultez les articles de presse sur René Raimbau en cliquant sur les cercles svp.

Marguerite Cabon-Douvisi

 

Marguerite Cabon-Douvisi

Marguerite Cabon-Douvisi. Écrivant depuis l’adolescence, Marguerite Cabon-Douvisi compose des poèmes, les dit et les chante lors de récitals. Son recueil L’Azur et l’orage a obtenu une rose de vermeil aux Jeux floraux de Toulouse. Passionnée par les histoires autant que par l’Histoire, elle raconte la vie quotidienne des habitants de la région, entre 1539 et 1774, dans Ancêtres en sabots et Nos Aïeux aux lumières. Deux livres qui retracent la trajectoire des épidémies de peste, relatent une prise d’otages au Croisic qui se résout avec la levée d’un impôt pour payer la rançon et de nombreux autres détails inédits sur la vie des communes ainsi que sur la famille royale.

Avec son roman, Un Diamant sous les décombres, « dédié à tous les enfants qui subissent les méfaits d’une guerre », elle mêle de façon originale « la biographie d’un collègue de travail né en 1945 d’une mère française et d’un père allemand, avec la maltraitance et les humiliations qu’il a subies » à ses propres souvenirs d’enfance. Le livre est aussi « un document historique » qui respecte la chronologie des faits et est illustré par de nombreuses photos de l’époque.

Biographie de Marguerite Cabon-Douvisi: Naissance : en 1933 à Vannes ( Morbihan). Scolarité primaire : Ecole Jehanne d’Arc –Vannes (Morbihan). Ecole publique – Montoir de Bretagne ( Loire-Inf ). Scolarité secondaire : Collège – lycée — Savenay ( Loire-Inférieure ). Carrière professionnelle : ouvrière chantiers navals – Saint-Nazaire ( 1970 à 1988 )

Parcours littéraire

  • 1979 : parution de « Poésie en bandoulière » poésie ( éditions des Paludiers, La Baule) ( 1er prix, concours de la Société Académique de Nantes en 1980 )
  • 1980 : parution de « Trilles et Flèches » poésie ( éditions des Paludiers, La Baule )( médaille d’Argent, concours international de Bruxelles en 1981)
  • 1999 : parution de « L’Azur et l’Orage » poésie et musique ( éditions Hérault, Cholet )( rose de Vermeil, concours de l’ Académie des Jeux Floraux de Toulouse en 2001 )
  • 2006 : parution de « Ancêtres en Sabots (1539-1715) » généalogie et Histoire ( éditions Hérault, Maulévrier )
  • 2009 : parution de « Nos aïeux aux Lumières ( 1715-1774) » généalogie et Histoire ( éditions Hérault, Maulévrier )
  • 2012 : 1ère parution de « Un diamant sous les décombres – Le petit Boche » biographie historique ( éditions du Traict, Mesquer )
  • 2015 : 2ème parution (édition revue et complétée) de « Un diamant sous les décombres – Le « Petit Boche » ( éditions La Plume d’Or) ( auto-édition)
  • 2017 : parution de « Condition féminine » (Histoire et Culture en région Nazairienne)(1945-1970 Nouvel essor d’un territoire)

 

Tous les livres de Marguerite Cabon-Douvisi sont disponibles en cliquant ici…